LES CLÉS ESSENTIELLES POUR PRÉSENTER VOS QUALITÉS ET DÉFAUTS LORS D’UN ENTRETIEN !

Lors d’un entretien, la question de vos qualités et défauts vous sera posée, c’est inévitable. Loin d’être une question indiscrète, cela permet à votre interlocuteur d’en savoir plus sur vous, sur votre personnalité et sur votre compatibilité avec l’entreprise. Voici des clés essentielles pour répondre avec des mots justes et éviter une pression qui pourrait vous mettre en posture indélicate.

Pourquoi questionner les candidats sur leurs qualités et leurs défauts ?

Souvent présentés comme des points faibles ou des axes d’amélioration, un interviewer cherchera inévitablement à connaître vos défauts, mais aussi vos qualités lors de l’entretien. En vous posant cette question, ce dernier peut évaluer votre capacité à prendre du recul sur vous-même. C’est un trait indispensable qui prouve que vous êtes capable de vous remettre en question, et que vous êtes disposé à apprendre, à progresser et à travailler en parfaite collaboration avec les autres tempéraments de l’entreprise.

Comment présenter ses qualités, ses défauts et éviter les pièges ?

Vous présenterez peut-être certaines qualités comme des défauts, et vice-versa, mais ce qui est un défaut ou une faiblesse pour vous ne l’est pas nécessairement du point de vue de votre interlocuteur. Par exemple, si vous êtes timide et que vous postulez à un emploi en comptabilité, ce que vous considérez comme un défaut n’en est probablement pas un aux yeux de votre interlocuteur, car votre emploi sera moins impacté par ce trait de caractère que si vous postuliez à un poste de commercial.

Autre exemple, si vous présentez comme un défaut votre côté trop pointilleux, sachez que cela peut être interprété comme un « faux défaut », de même que le perfectionnisme peut être vu comme une « fausse qualité ».

Vous ne pouvez pas tout maîtriser et l’humilité peut être très appréciée. Vous avez donc tout intérêt à être honnête dès le départ. Mais attention toutefois…
Il n’est pas dans votre intérêt d’être en totale contradiction avec le poste pour lequel vous candidatez. Pour être en cohérence avec les attentes de votre interlocuteur, il est important que vous sachiez ce qui est attendu, que ce soit par rapport au poste en question ou par rapport à l’entreprise. Intéressez-vous au préalable à celle-ci, à ses valeurs et à son mode de fonctionnement.

Sachez que certains MOOC, webinaires, vidéos ou articles peuvent vous aider à maîtriser certains de vos défauts. Si l’occasion se présente, vous pouvez mentionner votre volonté d’amélioration lors de votre entretien, cela témoigne de votre capacité à travailler sur vous. Sachez mettre en lumière vos défauts en expliquant comment vous pouvez les améliorer et travailler avec eux dans votre quotidien professionnel.

Pour ne pas céder à la pression face à votre interlocuteur, évitez de répondre trop vite, prenez un temps de réflexion et tentez de comprendre ce qu’il/elle attend de vous.

Connaître le poste oui, mais se connaître aussi !

En présentant vos qualités et vos défauts à votre interlocuteur, il peut être judicieux de les compléter par des exemples concrets de vos précédentes expériences : cela lui permettra de se projeter dans sa future collaboration avec vous.

Néanmoins, pour parler avec aisance de votre personnalité, faites un point de vos compétences en amont. Pour apprendre à vous connaître, voici quelques pistes :

• Demandez un feedback à vos anciens collaborateurs ou à vos amis. Ils sont les mieux placés pour vous apporter des réponses honnêtes et utiles.

• Trouvez des tâches dans lesquelles vous êtes doué et d’autres où vous vous sentez plus inconfortable. Il y a sûrement des missions que l’on vous confiées dans lesquelles vous avez excellé, et d’autres dans lesquelles votre confiance en vous a été mise à rude épreuve. Réfléchissez bien, vous en retirerez au moins deux points forts et deux points faibles.

• Repensez à votre vie personnelle et réfléchissez aux traits de caractère qui ressortent le plus au quotidien : prenez-vous des initiatives ? Fuyez-vous les conflits ? Parlez-vous facilement de sujets épineux ? Etes-vous méthodique ou organisé ? Notez chaque trait qui vous interpelle et prenez le temps de les analyser.

Pour parler avec aisance de vos qualités et de vos défauts, vous l’aurez compris, il vaut mieux être à l’aise avec l’entreprise que vous approchez et se préparer. Vous ne pouvez pas détenir la totalité des compétences requises et il est important d’en être conscient. Le simple fait de garder ce point en mémoire permet de décomplexer et de prendre du recul par rapport à votre candidature. De quoi aborder avec plus de sérénité votre entrevue avec votre potentiel futur collaborateur.

Sources

https://emploi.batiactu.com/preparer-un-entretien-d-embauche.php
https://www.avisto.com/fr/defauts-entretien/
https://www.letudiant.fr/jobsstages/lettres-de-motivation_1/un-entretien-d-embauche-comme-si-vous-y-etiez-comment-parler-de-soi/un-jeune-ingenieur-analyse-ses-qualites-et-ses-defauts.html
https://www.silkhom.com/15-defauts-professionnels-a-admettre-sereinement-en-entretien-dembauche/
https://www.qapa.fr/news/3-defauts-entretien231/