Bonnes résolutions : pourquoi en prendre et comment s’y tenir ?

C’est le sujet du mois de janvier qui chaque année divise les foules et suscite des débats enflammés entre les partisans de la tradition et ceux qui y voient une habitude inutile.
Et vous, où vous situez-vous par rapport aux bonnes résolutions ?

Faites-vous partie des enthousiastes qui considèrent les bonnes résolutions comme un moyen d’améliorer durablement leur hygiène de vie, leurs habitudes de travail ou encore leur rapport à autrui ? Ou êtes-vous un éternel sceptique, pour qui les bonnes résolutions ne sont qu’un prétexte à cultiver le fantasme d’une vie meilleure en se fixant des objectifs inatteignables ?
Quel que soit votre point de vue sur la question, une chose est certaine : en ce début 2021, toute projection dans l’avenir (proche ou lointain) vous semble certainement difficile. La pandémie survenue l’an passé, et que nous continuons de traverser, a probablement bouleversé vos certitudes et vos ambitions, comme celles de centaines de millions de personnes à travers le monde. Face à un contexte économique, sociétal et géopolitique inédit, l’idée même de formuler des bonnes résolutions semble incongrue : peut-on raisonnablement se fixer des objectifs dans un monde aux évolutions toujours plus soudaines et imprévisibles ?

Pour nous, la réponse est oui. En cette période compliquée, prendre des bonnes résolutions n’est pas seulement possible : c’est presque nécessaire. Voici pourquoi.

Pourquoi prendre des bonnes résolutions ?

Au lendemain de cette pandémie, prendre de bonnes résolutions peut vous aider à passer une belle année 2021, et ce principalement pour trois raisons.

Se projeter dans l’avenir améliore le moral

L’indécision et la difficulté à formuler des pensées (ou des projets) concrets font partie des symptômes de la dépression clinique. Réciproquement, de nombreuses études montrent que la prise de décisions et la projection dans un avenir meilleur renforcent l’estime de soi, aident à lutter contre les baisses de moral et contribuent à prévenir les épisodes dépressifs.

Atteindre un objectif procure du bien-être

Si vos bonnes résolutions sont suffisamment réalistes et motivantes, vous parviendrez à les tenir. Vous instituerez ainsi, pour votre année 2021, un cercle vertueux reposant sur trois éléments interdépendants :

  • La volonté (de tenir vos résolutions),
  • La mise en place de stratégies concrètes (afin d’y parvenir),
  • Le sentiment d’accomplissement.

Ce dernier est intimement lié, au sein de votre cerveau, à la production et à la captation d’hormones du bien-être, du bonheur et de la récompense, telles que la dopamine et la sérotonine.

Vos projets enrichissent votre parcours

La rédaction d’une liste de bonnes résolutions est l’occasion pour vous de dresser un bilan personnel exhaustif, et de mieux vous connaître. Ce rituel introspectif vous oblige à mettre des mots sur :

  • Vos réussites,
  • Vos échecs,
  • Vos ambitions,
  • Vos besoins,
  • Vos désirs.

En somme, prendre des bonnes résolutions vous aide à définir, redéfinir, affiner et enrichir vos objectifs personnels.

Comment définir vos bonnes résolutions ?

Si nous vous avons convaincu de l’intérêt des bonnes résolutions, vous pouvez désormais établir votre liste pour l’année qui vient de commencer. Mais comment procéder efficacement ? Pour le savoir, suivez le guide.

Faites le point

Comme nous l’avons vu plus haut, vous pouvez difficilement définir vos priorités pour l’année à venir sans faire le point sur celle qui vient de s’écouler. Avant toute chose, commencez par faire votre bilan de l’année 2020 : faites la liste de vos réussites (personnelles et professionnelles) puis des objectifs que vous n’avez pas pu atteindre. Rayez les objectifs qui ne sont plus d’actualité, pour ne conserver que ceux qui vous tiennent encore à cœur. Classez ces derniers par ordre d’importance.

Soyez réaliste

L’excès d’optimisme est probablement l’une des principales causes d’échec des bonnes résolutions. Tout en faisant preuve d’ambition, restez raisonnable lorsque vous rédigez votre liste. Oubliez les bonnes résolutions formulées de manière imprécise ou décrivant des objectifs impossibles à atteindre en moins d’une année.

Par exemple :

  • « Suivre un MOOC pour acquérir des compétences en comptabilité » est plus réaliste que « devenir Comptable » ;
  • « S’inscrire à des cours de néerlandais » est une formulation plus concrète qu’ « apprendre le néerlandais » ;
  • « Participer à au moins deux événements organisés par l’association des anciens élèves de son université » est plus précis que « cultiver son réseau d’alumni ».

Organisez vos bonnes résolutions

Assurez-vous que vos bonnes résolutions concernent plusieurs aspects de votre existence :

  • Votre vie professionnelle,
  • Votre vie familiale,
  • Votre vie sociale,
  • Votre hygiène de vie, etc.

Divisez votre liste en plusieurs parties correspondant à ces différents domaines. Assurez-vous que chaque catégorie contient à peu près le même nombre de bonnes résolutions que ses voisines.

Comment tenir vos bonnes résolutions ?

Ça y est, vous avez fait votre liste de bonnes résolutions en suivant nos conseils avisés ? Il ne vous reste plus qu’à tenir vos bonnes résolutions. Grâce à ces astuces, vous y parviendrez sans peine.

Impliquez vos proches

Le regard que vos proches porte sur vous alimente votre motivation. Si vous désirez tenir vos bonnes résolutions toute l’année, ne les gardez pas secrètes : partagez vos ambitions avec votre famille, vos amis ou vos collègues.

En s’intéressant avec bienveillance à vos progrès ainsi qu’à vos réussites, votre entourage vous rendra plus déterminé et efficace dans l’atteinte de vos objectifs.

Consultez régulièrement votre liste

Il n’existe aucun projet dont les objectifs, après avoir été définis, sont voués à l’oubli. Au contraire, les buts fixés au préalable servent de fil directeur à toute aventure humaine ou professionnelle.

Il en va de même pour vos bonnes résolutions : si vous désirez les tenir, vous devez les garder en tête afin de prendre les bonnes décisions toute l’année.

Par conséquent, n’hésitez pas à mémoriser votre liste ou, si elle est longue, à la consulter régulièrement (par exemple une fois par mois).

Autoévaluez-vous

Difficile de juger de la réussite d’un projet sans l’évaluer en fin de parcours ! Prenez l’habitude chaque année, en décembre ou en janvier, de noter sur votre liste, à côté de chaque résolution passée, votre degré de réussite.

Dédramatisez cette étape, qui ne doit pas être vue comme une occasion de vous focaliser sur vos échecs. Au contraire, ce bilan peut vous amener à prendre conscience de vos réussites et à en tirer une plus grande satisfaction personnelle.

En outre, il facilite la rédaction de la liste suivante et la définition de vos objectifs futurs !

Sources

  • https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/faut-il-encore-prendre-des-bonnes-resolutions-et-comment-les-tenir
  • https://www.inspireconsulting.org/remede-contre-lanxiete/
  • https://e-psychiatrie.fr/situations-ou-appeler-a-laide/isolement/
  • https://www.liberation.fr/debats/2018/09/18/francis-eustache-la-memoire-du-futur-nous-ramene-au-temps-present_1679609
  • https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/neurosciences-serotonine-vs-dopamine-la-chimie-du-bien-etre_1988298.html
  • https://www.thierrysouccar.com/bien-etre/info/les-6-super-neurotransmetteurs-de-votre-cerveau-388
  • https://www.guillaumeservos.com/hormones-management/
  • https://www.science-et-vie.com/cerveau-et-intelligence/memoire-sans-elle-nous-sommes-incapables-d-envisager-l-avenir-49733
  • https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/coronavirus-confinement-troubles-angoisses-reponses-cyrille-guillaumont-psychiatre-amiens-1814710.html
  • https://www.huffingtonpost.fr/pauline-charneau/se-projeter-dans-lavenir_b_7467558.html
  • https://books.openedition.org/pum/9896?lang=fr
  • https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/memoire#