Générations x, y, z : comment les recruter ?

Le marché de l’emploi rassemble plusieurs générations de travailleurs aux profils hétéroclites. En tant que manager, responsable RH ou chargé de recrutement, il est essentiel de (re)connaitre les spécificités de chacune de ces générations pour adopter une pratique managériale et des techniques de recrutement sur mesure.

Générations X, Y et Z : qui sont-elles ?

Au 21ème siècle, les sociologues du travail distinguent trois catégories de travailleurs présents sur la scène professionnelle :

  • La génération X correspond aux individus nés entre 1965 et 1979 ;
  • La génération Y concerne les personnes nées entre 1980 et 2000 ;
  • La génération Z caractérise les jeunes nés à partir de l’an 2000.

Ces dernières se construisent une identité professionnelle et des attentes particulières selon les contextes sociétaux dans lesquels elles sont nées et évoluent. Par exemple, la génération X a vécu les premières vagues de licenciement et de chômage, après une période de plein emploi pendant les Trente Glorieuses. Les travailleurs de cette génération X ont développé deux qualités professionnelles propres à ce contexte : l’engagement envers l’employeur et le respect de la hiérarchie.

Les personnes nées entre 1980 et 2000 – la génération Y – sont quant à elles surnommées digital natives. Cette génération marque la transition numérique du monde du travail : elle est amenée à utiliser les outils informatiques dans l’exercice de ses tâches professionnelles, bien qu’elle ait grandi dans une société sans internet. Cette génération dite de transition est attentive à la qualité de son environnement et de ses conditions de travail. Elle représente 27 % de la population mondiale actuelle, d’après une étude menée par un cabinet américain en 2019.

Enfin, la génération X désigne les personnes arrivant tout juste sur le marché de l’emploi. Elles ont grandi dans une société globalisée et digitalisée. Particulièrement flexibles, elles sont caractérisées par une extrême mobilité professionnelle, une frontière floue entre la vie privée et la vie professionnelle et une capacité de concentration faible.

Le rapport au travail des générations X, Y et Z

Face à cette cohabitation de deux ou trois générations de travailleurs sur le marché de l’emploi, les responsables du recrutement et les managers doivent faire preuve de souplesse et adapter leurs pratiques et leurs méthodes. Pour y parvenir, il est essentiel d’évaluer les spécificités du rapport au travail entretenu par chaque génération.

Les théories élaborées par les sociologues du travail dressent un portrait général d’une génération. Les particularités de chaque salarié ne sont pas nécessairement prises en compte. En tant que spécialiste de l’accompagnement et du recrutement, il est important de considérer le secteur d’activité, la culture et les besoins de l’entreprise pour développer des méthodes de recrutement et de rétention de talents adéquates :

  • La génération Z et les travailleurs présents demain sur le marché de l’emploi sont beaucoup plus exigeants envers l’employeur que la génération précédente. Le salaire ne semble plus être un critère essentiel pour s’engager auprès d’une entreprise. Cette génération revendique une qualité de vie exemplaire au travail.
  • Les individus de la génération précédente – Y – attendent de l’entreprise des pratiques collaboratives et un management bienveillant, de proximité.
  • De son côté, la génération X respecte à la lettre la relation hiérarchique avec son employeur.

Comment adapter vos méthodes de recrutement à chaque profil ?

Pour répondre aux spécificités et aux ambitions de ces différents profils, il est judicieux de combiner diverses techniques de management. Un enjeu RH majeur réside dans la capacité de l’entreprise à créer un parcours de recrutement adapté aux milléniaux et aux collaborateurs plus âgés.

La communication digitale représente un levier considérable pour aider les responsables du recrutement dans leurs tâches. Les générations Y et Z choisissent leurs employeurs d’après la qualité de l’image qu’ils diffusent sur le web. Pour les recruteurs, il est donc essentiel de déployer une marque-employeur forte.

Aujourd’hui, une des principales préoccupations des travailleurs concerne les conditions de travail. Cette dernière est commune à toutes les générations confondues. Une entreprise capable de proposer un environnement et des conditions de travail flexibles (horaires variables, télétravail possible, présence d’espaces détentes et de restauration…) saura recruter les meilleurs talents.

Finalement, il semble que tout le monde souhaite mener une vie professionnelle en adéquation avec ses valeurs personnelles. Les générations Y et Z recherchent du sens dans leur travail, plus qu’une sécurité de leur emploi – attente numéro 1 de la génération X.

Pour conclure, un recrutement réussi est avant tout un recrutement sur mesure, adapté au profil du candidat. Les responsables RH doivent donc faire preuve de dextérité et d’adaptabilité pour coller au mieux aux évolution sociétales et aux attentes exprimées par leurs collaborateurs.